La France de la PHR

[CARTOGRAPHIE] La France est constellée d’hebdos. Chaque terroir (ou presque) à son journal dédié. Petit tour d’horizon de la France de la Presse Hebdomadaire Régionale.

Un simple coup d’œil sur la carte donne le ton. Les 229 hebdomadaires régionaux adhérents au SPHR couvrent presque entièrement l’hexagone.

On distingue aisément la répartition géographique et stratégique de la quinzaine de groupes de presse de PHR. Au nord-ouest, les 77 journaux de l’armada Publihebdos encerclent La Manche Libre et le Courrier Cauchois. De leur côté, Nord Littoral et Sogémédia se partagent les Hauts-de-France. Un autre foyer d’hebdo apparaît dans la région Auvergne-Rhône-Alpes où les groupes Centre France, Le Messager ou encore Tout Lyon sont présents. Au sud-ouest, le Courrier Français, les Éditions du Phare ou le groupe Sud Ouest se talonnent.

Pendant ce temps, 64 hebdos indépendants comblent les espaces laissés vides ou concurrencent les groupes sur leur territoire.

Mais certaines zones résistent encore aux hebdos envahisseurs comme le département de la Meuse (55) où aucun journal local n’est implanté. A l’inverse, le département du Nord est celui qui est le plus fourni avec 12 titres installés. Il est suivi du Calvados et de l’Eure qui comptent chacun 8 journaux sur leur territoire.

François Hamelin

*Carte réalisée avec les données du Syndicat de la Presse Hebdomadaire Régionale (SPHR)
**Les hebdomadaires gratuits et les pure player ne sont pas comptabilisés

Voir en plein écran

1 commentaire sur La France de la PHR

  1. Belle cartographie, bravo.
    Cependant, le classement et la légende sont dans la caricature. C’est quoi un journal indépendant ?
    Pour ma part, un “journal indépendant”, c’est un journal qui a toute sa liberté d’expression et d’opinion.
    La plupart des groupes (petits ou gros) que vous faites figurer dans votre légende sont des éditeurs qui publient -je crois- des journaux en toute indépendance : ils n’appartiennent ni au pouvoir, ni à des partis, ni à des groupes industriels qui opèrent par exemple dans le luxe ou l’armement … A Publihebdos, l’actionnaire est une association sans but lucratif dont le principal objectif est de garantir l’indépendance du groupe. D’ailleurs , se constituer en groupe est un moyen de se renforcer pour conserver cette indépendance chérie.
    Pour conclure, être “journal indépendant”, c’est un peu plus ambitieux qu’appartenir ou non à un regroupement de titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *